Ennio Leanza / La Presse Canadienne

HALIFAX — Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse ne souhaite pas finalement aider le Musée des beaux-arts de la Nouvelle-Écosse à présenter au grand public les oeuvres de la célèbre photographe américaine Annie Leibovitz qui lui ont été cédées par une riche famille de Toronto.

Le ministre de la Culture, Leo Glavine, n’excluait pas, en mai dernier, que la province puisse aider le musée à payer la note pour mettre en valeur la fameuse collection, bien qu’aucune demande n’ait été adressée au gouvernement. M. Glavine admet aujourd’hui que le gouvernement n’est pas prêt à dépenser de l’argent des contribuables pour exposer ces oeuvres.

La riche famille Mintz, de Toronto, a fait don au musée, en juin 2013, de sa collection de photographies de Mme Leibovitz, d’une valeur de plusieurs millions de dollars, mais ce legs est resté bloqué à cause d’un litige fiscal avec Ottawa. La Commission canadienne d’examen des exportations de biens culturels a finalement refusé d’accorder à la collection de plus de 2000 photos une «attestation de biens culturels». Cette décision empêche le donateur d’obtenir d’importants incitatifs fiscaux, et reporte le versement final à la photographe américaine — une somme de plus de 2 millions $.

Selon le ministre Glavine, la directrice du musée, Nancy Noble, tentait de trouver une solution négociée au cours de la dernière année. Il a été impossible de joindre vendredi Mme Noble ou un autre représentant du musée.

La collection comprend notamment une photo toute simple de la reine Élisabeth II et un portrait de Demi Moore enceinte. On voit aussi Whoopi Goldberg se baigner dans du lait, Dan Aykroyd et John Belushi dans leur rôle des «Blues Brothers», et un nu saisissant de John Lennon et Yoko Ono quelques heures avant que le musicien ne soit abattu devant son appartement new-yorkais en 1980.

La famille Mintz avait acquis les oeuvres pour une somme estimée à 4,75 millions $ US, dont la moitié était retenue en attendant les résultats de l’examen de la commission fédérale. Mais les photos ont une valeur estimée à près de 20 millions $, selon l’avocat de Toronto Aaron Milrad, spécialisé dans le commerce de l’art.

Le ministre Glavine estime que c’est à la famille Mintz de payer la note. «L’entente a été conclue avec la famille Mintz, pas vraiment avec le gouvernement de la Nouvelle-Écosse», a-t-il souligné.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!