OTTAWA – Les provinces et les territoires en avaient long à dire au gouvernement fédéral concernant le manque d’argent pour les programmes en matière de justice lors d’une rencontre nationale qui s’est récemment tenue à Regina.

Un compte rendu de cette réunion montre que les ministres responsables de la Justice et de la Sécurité publique pour les provinces et les territoires ont exprimé de nombreuses inquiétudes par rapport aux compressions budgétaires et au manque d’engagements financiers d’Ottawa pour le long terme.

Ils ont notamment donné les exemples du Programme de financement des services de justice pour les jeunes et de la Stratégie relative à la justice applicable aux Autochtones.

Les ministres ont aussi demandé plus d’argent pour l’aide juridique au criminel, le recrutement de policiers et les services de police des Premières Nations.

De plus, ils ont requis d’être consultés sur la mise en oeuvre prochaine des projets de lois fédéraux sur le plan criminel.

La rencontre s’est conclue jeudi dernier, mais le compte rendu n’a pas été publié avant mardi soir, alors que tous les yeux étaient tournés vers les élections aux États-Unis.

Le résumé de la rencontre permet de jeter un regard sur les tensions entre les deux niveaux de gouvernement au moment où les provinces doivent jongler avec différentes demandes de nature judiciaire.

«Les ministres des provinces et des territoires ont démontré leurs inquiétudes à la suite des réductions du financement provenant du fédéral et de l’absence d’engagement à long terme afin de maintenir en place les programmes de partage des coûts», soulève le communiqué.

Les ministres ont également demandé au gouvernement fédéral de les consulter quand il pense effectuer des coupures.

«Nous avons eu de bonnes discussions avec le gouvernement fédéral, a noté mercredi le ministre de la justice de la Saskatchewan, Gordon Wyant. Je crois qu’ils comprennent certains de nos problèmes.»

L’été dernier, le gouvernement a effectué une coupure de plus de 35 millions $ — ou 20 pour cent — à un programme de financement des services de justice pour les jeunes.

Selon le compte rendu de la rencontre, les ministres provinciaux ont demandé la mise en place d’un «financement adéquat et durable à long terme» pour les forces de l’ordre des Premières nations, soulignant les bénéfices du programme pour les communautés amérindiennes. Les territoires ont demandé à être inclus dans ce programme.

Les ministres provinciaux ont également demandé au gouvernement fédéral de considérer l’imposition de peines plus sévères dans les cas de conduite en état d’ébriété, particulièrement quand il s’agit de récidivistes ou dans des cas de blessures ou de morts.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!