Yves Provencher/Métro Louis-Jean Cormier

L’auteur-compositeur-intreprète et réalisateur Louis-Jean Cormier, qui fera sa rentrée montréalaise en solo les 21 et 22 novembre au Club Soda, était de passage dans les bureaux de Métro, afin d’y tenir le rôle de rédacteur en chef invité. En plus de commenter l’actualité, il a demandé à notre journaliste Camille Laurin-Desjardins de réaliser un reportage sur le regain de popularité des vinyles à une époque où les ventes de CD poursuivent leur chute.

En vidéo : le passage de Louis-Jean Cormier dans les bureaux de métro.

Dans mon parcours récent, j’ai dû troquer Gérald Tremblay contre Gilles Vaillancourt, ce qui me place dans une position étourdissante!

Je comprends qu’avant l’élection générale municipale de 2013, nous ne verrons pas de changements majeurs. Je pense comme Mme Harel que le maire n’est qu’un des pions sur l’échéquier et qu’il faudra ouvrir l’œil .

Je trouve très intéressant de voir les statistiques. La dernière fois que j’ai acheté un  disque compact,  ça remonte à 2006.

Depuis que je me suis doté d’une table tournante, j’ai découvert une facette de ma mélomanie que je n’avais pas soupçonnée. Mis à part  la richesse organique du son, il y a l’objet d’une grandeur imposante qui devient gigantesque quand on le déplie. Ça pousse le rapport à l’objet au maximum. En incluant le code de téléchargement du support numérique, l’achat d’un disque vinyle en 2012 fait le pont entre les générations, entre le rétro et les grands avantages du numérique. C’est l’expérience totale.

Qu’exprimer d’autre qu’un sentiment de soulagement et de réconfort?

Je suis vraiment content que Barack Obama ne soit pas le président d’un seul mandat et qu’il ait par conséquent l’option de réaliser de grands changements qui prennent plus de temps. Même s’il est entouré de républicains à la Chambre des représentants, je lui souhaite de pouvoir porter à terme tous ses idéaux.

J’ai vraiment le goût de me procurer ce livre. C’est une réalité qui existe depuis toujours : les artistes sont de piètres businessmen… Mais tout ça change en même temps que le domaine s’actualise.

Les artistes sont plus que jamais en position de force, sur le plan de la production de disques notamment, avec l’épanouïssement des «home studios». C’est une bonne chose qu’ils puissent se doter d’outils comme ce livre.

Je m’ennuie du hockey, c’est vrai, mais je souhaite aussi que ce conflit se règle pour longtemps. Tant qu’à massacrer une saison, aussi bien en profiter pour tout régler.

Par ailleurs, je suis un nouvel amateur de soccer qui s’affranchit tranquillement. Voilà peut-être un des bons côtés du lock-out de la LNH.

Louis-Jean Cormier a aussi signé un texte d’opinions intitulé L’avenir de la radio commerciale.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!