Si les acheteurs reprennent confiance à l’approche des Fêtes, leur argent ne mettra pas nécessairement plus de boîtes sous le sapin.

C’est ce qui ressort d’un sondage présenté hier par le Conseil québécois du commerce de détail (CQCD), révélant que les consommateurs prévoient dépenser en moyenne 676 $ pour la période des Fêtes cette année. Il s’agit d’une nette augmentation par rapport aux quatre dernières années, le montant s’approche de celui enregistré en 2007 (681 $), avant la récession.

«Mais ces chiffres ne tiennent pas compte du coût de la vie. Avec une inflation de 2 % depuis 2008, on peut penser que les gens en ont moins pour leur argent», analyse le président du CQCD, Gaston Lafleur.

Les détaillants se réjouiront néanmoins de savoir que 80 % des Québécois entendent dépenser autant, sinon plus que l’an dernier. «Ces résultats sont un indice de confiance; ils confirment le revirement d’une tendance négative», explique M. Lafleur.

Bien que 66 % des acheteurs déclarent être peu ou pas du tout affectés par la situation économique dans leurs intentions d’achats, au moins 62 % d’entre eux s’en tiendront à un budget bien défini ou à leurs listes. Le président du CQCD ne parle donc pas d’une «effervescence», mais de prévisions qui restent bien «encadrées par la capacité de payer».

Selon les données du sondage, les Québécois dépenseront un total de 2,34 G$ pour la période des Fêtes cette année, une augmentation de 1,7 % par rapport à 2011. «En tenant compte d’une hausse de 40 000 ménages au Québec dans la dernière année, la croissance des dépenses demeure toutefois assez modeste (0,4 %)», rappelle Francis Boucher, consultant pour la firme responsable de l’enquête, Groupe Altus.

Ce sondage téléphonique a été mené auprès de 1 012 répondants de 18 ans et plus responsables des achats pour leur ménage. La marge d’erreur est de 3,1 %, 19 fois sur 20.

Faits intéressants
Quelques chiffres se démarquent du sondage du CQCD sur les comportements d’achats :

  • C’est dans la région de Québec qu’on trouve la plus grande proportion de gens qui feront des cadeaux (74 %). Étonnamment, c’est à Québec que les gens prévoient dépenser le moins d’argent (648 $ en moyenne).
  • 25 % des hommes comptent faire leurs achats à la dernière minute, contre 16 % chez les femmes.
  • Les certificats-cadeaux ont la cote chez 53 % des acheteurs, une hausse importante par rapport à 2007 (37 %).
  • Le ratio d’acheteurs qui comptent faire des achats en ligne en 2012 a plus que doublé depuis 2006, passant de 6 % à 14 %.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!