Pablo Ortiz/Métro

MONTRÉAL — Un incident survenu dans une école primaire de la Pêche, en Outaouais, devrait servir de leçon de prévention au moment même où la légalisation du cannabis devient réalité.

Vendredi dernier, une enseignante de l’école en question a eu la surprise de voir une élève de 5 ans lui montrer un petit sac de plastique contenant quelques grammes de cannabis.

L’enfant disait que sa mère avait placé la substance, toujours illégale à ce moment, dans son sac d’école.

La direction n’a fait ni une ni deux et a aussitôt communiqué avec le service de police de la MRC des Collines, qui a saisi le sac en question et ouvert une enquête.

Les policiers ont toutefois traité le dossier «à titre préventif», y voyant une occasion en or de rappeler aux parents qui consomment du cannabis de ne pas baisser la garde, maintenant que la substance est légale et de garder cette drogue hors de la portée des enfants.

Aucune accusation ne sera portée contre la mère, les policiers expliquant que leur enquête n’a pas permis de déterminer avec exactitude à qui appartenait le cannabis ou sa provenance et qu’il demeure un doute raisonnable.

De plus, il s’agissait d’une petite quantité — qui sera détruite — et la mère n’a aucun antécédent judiciaire.

La Direction de la protection de la jeunesse a été appelée à intervenir, mais le suivi de cette intervention n’a pas été rendu public.

Un porte-parole du service de police a raconté que des situations semblables sont déjà survenues dans des écoles dans le passé, que ce soit avec du cannabis, des médicaments d’ordonnance ou même des bouteilles d’alcool, autant de substances que l’on ne veut pas voir dans une école, entre les mains d’une enfant de 5 ans de surcroit.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!