Justin Tang Justin Tang / La Presse Canadienne

OTTAWA — L’ancien premier ministre Jean Chrétien avait un jour lancé à la blague qu’il serait prêt à fumer de la marijuana… au moment de sa retraite. Mais certains anciens politiciens ou membres de leur entourage se sont taillé une place de choix dans l’industrie du cannabis.

Voici quelques-uns des anciens politiciens les plus en vue dans le commerce de la marijuana… et un ancien premier ministre du Canada dont l’incursion dans cette culture a fait chou blanc:

Martin Cauchon: ancien député libéral d’Outremont, M. Cauchon était ministre de la Justice en 2003 lorsque le gouvernement Chrétien a présenté un projet de loi visant à dépénaliser la possession de petites quantités de cannabis. Aujourd’hui homme d’affaires (il dirige le Groupe Capitales Médias), M. Cauchon est président du conseil d’administration de 48North, une société de cannabis médicinal.

Julian Fantino: après une longue carrière dans la police, durant laquelle il a été chef à Toronto, M. Fantino est devenu député conservateur et membre du cabinet de Stephen Harper. Il est aujourd’hui président du conseil d’administration d’Aleafia, une entreprise de cannabis médicinal.

Herb Dhaliwal: ancien ministre au sein du gouvernement Chrétien, il a depuis fondé l’entreprise de production de cannabis National Green Biomed dans la vallée du Fraser, en Colombie-Britannique.

Terry Lake: ex-maire de Kamloops et ex-ministre de la Santé de la Colombie-Britannique, il est vice-président d’HEXO, un producteur de cannabis. Le cofondateur de l’entreprise, Adam Miron, a déjà siégé au bureau national de direction du Parti libéral du Canada.

Mike Harcourt: l’ancien premier ministre néo-démocrate de la Colombie-Britannique a été président du conseil de True Leaf Medicine International, qui possède deux divisions: l’une pour la marijuana médicinale, l’autre pour les produits à base de chanvre destinés aux animaux de compagnie.

Ernie Eves: l’ex-premier ministre conservateur de l’Ontario (2002-2003) est président du conseil de Timeless Herbal Care, entreprise de marijuana médicinale jamaïcaine, et d’Asterion BioMed, une entreprise du secteur de la santé qui fournit aussi des services de cannabis médicinal.

Chuck Rifici: ancien directeur des finances du Parti libéral du Canada — il a été trésorier pendant cinq ans, jusqu’en juin 2016 —, il dirige la société d’investissement en capital Nesta Holdings, qui investit dans des entreprises de cannabis.

Brian Mulroney: l’ex-premier ministre progressiste-conservateur canadien se joindra en novembre au conseil d’administration d’Acreage Holdings, société américaine spécialisée dans le cannabis. La nouvelle a été annoncée mercredi lorsque le cannabis récréatif est devenu légal au Canada.

John Turner: l’adversaire libéral de M. Mulroney en 1984 a soutenu 20 ans plus tard une tentative du producteur bio Muileboom Organics de se tourner vers la culture de cannabis médicinal. Les résidants de la région s’y sont opposés, le projet n’a pas abouti et M. Turner s’est retiré.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!