THE CANADIAN PRESS Dustin Duncan

REGINA — La Saskatchewan devra attendre au printemps avant que la Cour d’appel n’entende sa contestation du droit constitutionnel d’Ottawa d’imposer aux provinces une taxe sur le carbone.

Le ministre de l’Environnement, Dustin Duncan, se dit déçu d’un tel délai. Il déplore que le gouvernement fédéral ait demandé à la Cour d’appel de la Saskatchewan plus de temps, ce qui a fait retarder l’audition de la contestation.

Le gouvernement du Parti de la Saskatchewan avait souhaité une décision de la Cour d’appel d’ici la fin de l’année.

Le ministre Duncan se demande par ailleurs pourquoi Ottawa ne peut attendre la décision du tribunal avant d’imposer sa taxe fédérale.

Le gouvernement fédéral exige que les provinces mettent en place d’ici janvier un régime de tarification du carbone, sans quoi Ottawa imposera sa propre taxe sur les émissions.

Le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford, a déjà indiqué qu’il appuyait la contestation constitutionnelle de cette taxe fédérale par la Saskatchewan. Sitôt élu, M. Ford a lui-même décidé de «sortir» l’Ontario du marché du carbone, mis en place par le Québec et la Californie, et auquel avait adhéré le précédent gouvernement libéral de Kathleen Wynne.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!