Metro World News

MONTRÉAL — Le lancement de trois satellites canadiens de surveillance de la Terre, faisant partie de la Mission de la Constellation RADARSAT, a une fois de plus été reporté.

Les satellites, qui utiliseront des radars pour localiser des bateaux et garder un oeil sur l’Arctique, devaient être lancés en novembre en Californie, dans les installations de l’entreprise SpaceX.

Leur lancement a toutefois été reporté en février 2019.

Les coûts finaux du projet ont bondi à plus d’un milliard $, alors que le gouvernement fédéral estimait qu’il débourserait 600 millions $ il y a plus de dix ans.

Mike Greenley, le président du groupe MDA, qui construit les satellites, a assuré vendredi que ce retard n’allait pas engendrer de coût supplémentaire.

SpaceX, une entreprise privée de lancement spatial dirigée par Elon Musk, modifie régulièrement son horaire de lancement, et le Canada devra attendre son tour, a-t-il ajouté.

Les trois satellites remplaceront le satellite RADARSAT-2, qui est en orbite depuis 2007. Il était conçu pour durer sept ans, mais il est toujours en activité.

Le premier des trois satellites de la Constellation RADARSAT devait être lancé en 2014, et les deux autres devaient suivre l’année suivante.

Finalement, les trois seront lancés en même temps, en 2019.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!