SPVM Josiane Arguin

MONTRÉAL — Le ratissage par les policiers de la maison de la Montréalaise Josiane Arguin, 34 ans, mystérieusement portée disparue depuis deux mois, a pris fin vendredi matin selon ce qu’a confirmé le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Le poste de commandement mobile qui avait été implanté devant la maison unifamiliale de l’avenue d’Anvers, dans Parc-Extension, a quitté les lieux en même temps que les techniciens en identité judiciaire du SPVM.

Des expertises ont été réalisées à l’intérieur de la maison et des fouilles ont été faites dans le sol de l’arrière de la résidence située près de l’intersection de la rue Bloomfield.

Le SPVM maintenait jeudi que le dossier n’était pas traité comme une affaire criminelle, mais bien comme une disparition.

Josiane Arguin a quitté sa résidence sans effets personnels le matin du 1er septembre dernier et ses proches, qui disent craindre pour sa sécurité, sont sans nouvelles d’elle depuis.

Mme Arguin mesure 5 pieds 3 pouces (1 mètre 60) et pèse 130 livres (60 kilos). Elle a les yeux bruns et les cheveux longs bruns et présente quelques tatouages, dont un représentant un oiseau.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!