Nathan Denette/La Presse canadienne

OTTAWA — La 25e Journée des vétérans autochtones est soulignée partout au Canada ce jeudi.

Randi Gage, vétéran autochtone qui organise les activités de cet événement éducatif, rappelle que des milliers d’Autochtones ont combattu lors des deux grands conflits mondiaux du XXe Siècle, mais qu’à leur retour au pays, ils n’ont pas été traités de la même façon que les autres militaires.

Selon Mme Gage, l’histoire démontre que les vétérans autochtones n’ont pas eu droit aux divers bénéfices consentis aux autres soldats et qu’ils n’ont pas eu droit de vote aux élections. Certains d’entre eux auraient même été dépouillés de leurs terres qui ont été remises à des vétérans non-Autochtones.

Randi Gage a servi au sein de l’armée des États-Unis en tant que spécialiste d’approvisionnement d’armes blindées lors de la guerre du Vietnam. Elle a plus tard participé à la fondation de l’Association nationale des anciens combattants autochtones (ANACA).

Le gouvernement du Canada signale qu’en cette 25e Journée des vétérans autochtones, il importe de rappeler que tout au long de l’histoire du pays, les Autochtones ont joué un rôle crucial dans la défense du pays.

Plus de 7000 membres des Premières Nations, ainsi qu’un nombre inconnu d’Inuits, de Métis et de membres d’autres peuples autochtones, ont servi pendant la Première Guerre mondiale, la Seconde Guerre mondiale et la guerre de Corée. Selon un groupe de vétérans autochtones, 12 000 Autochtones auraient servi pendant ces trois guerres.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!