Graham Hughes/La Presse canadienne

MONTRÉAL — Le Directeur général des élections du Québec assure que les informations contenues dans la liste électorale ont été protégées lors d’un incident de sécurité informatique qui est survenu au début de la campagne électorale.

Dans un communiqué diffusé vendredi, le DGEQ nie que son réseau informatique ait été victime d’une intrusion.

Un article paru dans l’édition de vendredi du Journal de Montréal, titré «Élections Québec piraté» affirmait que l’ordinateur d’un directeur du scrutin avait été la cible d’une attaque informatique, le 24 août dernier, et que les preuves avaient été effacées sans que les services policiers en soient informés. On y titrait aussi: «les données d’électeurs en danger».

Or, le DGEQ affirme qu’il n’en est rien. «En aucun temps, notre réseau informatique n’a été victime d’une intrusion; les informations contenues dans la liste électorale ont donc été protégées lors de la période électorale», écrit-on dans le communiqué.

Le directeur Pierre Reid confirme toutefois qu’un incident est survenu à cette date. Il affirme que des «analyses sérieuses et rigoureuses» ont permis de conclure que la «tentative d’attaque» avait été limitée à un seul ordinateur et qu’il n’y avait pas eu atteinte du système informatique.

Un faux technicien avait pris le contrôle de l’ordinateur d’une employée d’un directeur du scrutin, à distance, en prétendant vouloir la protéger d’un virus. C’est lorsqu’il lui a demandé de payer pour les services reçus que l’employée a compris qu’il y avait eu tentative d’hameçonnage.

«La prise de contrôle à distance du poste par le faux technicien s’est terminée au même moment», assure le directeur, Pierre Reid.

Il précise également que «l’ordinateur comprenait des fichiers informatiques qui n’étaient pas liés à nos systèmes et qui contenaient des informations concernant 50 personnes. Des données nominatives pointues, telles un curriculum vitae et les adresses personnelles de 2 de ces 50 personnes s’y trouvaient. Les deux personnes concernées, qui faisaient partie du personnel électoral, ont été avisées de l’incident», ajoute-t-il.

Néanmoins, le DGEQ a demandé aux équipes de revoir chacune des façons de faire pour éviter que de tels incidents se reproduisent.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!