Pablo Ortiz/Métro

MONTRÉAL — Les 5500 membres du Syndicat des employé de magasin et de bureau de la Société des alcools du Québec (SAQ) tiendront à compter de vendredi prochain une grève de trois jours, à moins qu’une entente contractuelle ne survienne d’ici là entre les deux parties.

La présidente du syndicat affilié à la CSN, Katia Lelièvre, assure qu’au cours des dernières semaines, les négociateurs syndicaux ont laissé toute la place aux pourparlers; elle reproche à la partie patronale de ne pas en avoir fait de même.

La convention collective des syndiqués est échue depuis le 31 mars 2017.

Mme Lelièvre demande à la direction de la SAQ de faire son bout de chemin, notamment sur l’enjeu salarial, car ses membres n’accepteront pas de s’appauvrir avec des augmentations salariales sous l’indice des prix à la consommation.

Le 28 septembre, les syndiqués ont voté à 96% en faveur d’une banque de 18 journées de grève à être utilisées au moment jugé opportun par le syndicat.

Le 26 octobre, en après-midi, ils ont déclenché une grève-surprise qui a été tenue jusqu’en fin de journée.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!