James West/La Presse canadienne Brian Gallant

FREDERICTON — L’ancien premier ministre Brian Gallant a annoncé jeudi sa démission en tant que chef du Parti libéral du Nouveau-Brunswick.

Il demande maintenant au parti d’organiser un congrès à la direction.

M. Gallant a l’intention de rester chef de l’opposition jusqu’à ce que le parti choisisse son remplaçant.

Il est devenu chef du parti en 2012 et premier ministre en 2014 à l’âge de 32 ans, mais a été écarté lors des élections provinciales de septembre.

Son gouvernement minoritaire a été renversé il y a deux semaines lors d’un vote de confiance sur le discours du Trône des libéraux, et le premier ministre progressiste-conservateur Blaine Higgs et son gouvernement minoritaire ont prêté serment la semaine dernière.

Selon Donald Wright, un politologue à l’Université du Nouveau-Brunswick, M. Gallant s’est probablement adressé à son caucus et à son parti, a compris les signes, et réalisé que son avenir n’était pas celui de chef du parti.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!