Le géant canadien de l’énergie Encana fait face à une septième poursuite devant les tribunaux américains au sujet des changements climatiques.

La plus grande association de pêcheurs de la côte Ouest a inclus la société établie à Calgary dans une poursuite visant à établir un lien entre les émissions de gaz à effet de serre de 30 entreprises énergétiques et les dommages subis par l’industrie de la pêche au crabe.

La poursuite allègue que le changement climatique est responsable du réchauffement des océans, ce qui a entraîné une importante prolifération d’algues et un nombre sans précédent de fermetures dans l’industrie.

Le document estime que les entreprises sont responsables d’environ un cinquième des émissions de ce type dans le monde entre 1965 et 2015. Il affirme également que les entreprises savaient qu’elles étaient à l’origine du changement climatique, mais qu’elles travaillaient à dissimuler ce lien et à répandre de la désinformation.

Un porte-parole d’Encana a refusé de commenter l’action en justice, et aucune des allégations n’a été prouvée devant les tribunaux.

Encana est déjà nommée dans six procès similaires entrepris par des villes californiennes, visant le même groupe d’entreprises.

La société exploitait autrefois une grande installation de stockage de gaz naturel dans cet État. Cette installation a été vendue en 2006.

Entreprise dans cette dépêche: (TSX:ECA)

Note aux lecteurs: Version corrigée. La nouvelle poursuite est la septième du genre à viser Encana, et non la quatrième, tel qu’écrit par erreur dans une version précédente.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!