Destinee Klyne / La Presse Canadienne

CHICO, Calif. — Ce devait être des vacances tout à fait paisibles à Paradise pour un couple de la Colombie-Britannique. Mais leur escapade dans le nord de la Californie s’est transformée en mission humanitaire pour aider les réfugiés des incendies meurtriers et destructeurs.

Destinee et Paul Klyne, de Penticton, avaient prévu de petites vacances bien tranquilles à Paradise. Mais avant même leur arrivée, les flammes avaient détruit le logement qu’ils avaient déniché sur «Airbnb» — et une grande partie de la municipalité tout autour.

Les Klyne ont quand même décidé de s’en tenir au plan prévu et ils ont consacré leur budget de vacances à l’aide aux évacués.

«On avait de l’argent qu’on avait prévu pour nous divertir, on s’est dit, pourquoi ne pas s’en servir pour aider quelques personnes?», raconte Paul Klyne.

Le couple a alors acheté une flopée de cartes-cadeaux Walmart d’une valeur de 25 $ chacune et s’est installé dans le stationnement du magasin à Chico, une ville proche de Paradise, où ils se sont alliés au propriétaire d’un camion de cuisine de rue.

Ensemble, ils ont préparé des repas pour nourrir les personnes évacuées jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien.

Le lendemain, quelqu’un leur a offert un don de 2000$ pour regarnir le garde-manger du camion et poursuivre la distribution de repas.

D’autres dons ont commencé à affluer et de plus en plus de vendeurs de produits alimentaires ont offert leur aide: le stationnement du magasin s’est graduellement transformé en ruche humanitaire, où le couple de Canadiens estime avoir servi entre 1200 et 1500 personnes jeudi.

«C’est si agréable de pouvoir partager l’esprit canadien d’entraide, de compassion et de générosité, a confié Destinee Klyne. Particulièrement en cette période, avec le climat politique actuel, ça fait plutôt plaisir de leur dire: « Vous êtes nos voisins américains et on vous aime ».»

Les deux Canadiens affirment avoir entendu de nombreuses histoires horribles et déchirantes de sinistrés en quête de réconfort.

«Nous avons parlé à un homme qui nous a raconté avoir couru à travers les flammes pour tenter de sauver sa mère et son chien. Il n’a pas réussi à les rejoindre et les deux ont péri dans l’incendie», a rapporté Mme Klyne.

«J’ai fait plus de câlins à des étrangers dans ces quelques jours que durant toute ma vie», glisse-t-elle en ajoutant garder en mémoire les noms et les visages de nombreuses personnes à qui ils ont apporté de l’aide.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!