Radio-Canada Émilie Perreault et Louis-Philippe

Sur le plateau de Tout le monde en parle (TLMEP), dimanche soir, Louis-Philippe, ce père de famille qui a oublié son enfant dans sa voiture en août 2016, est venu, accompagné de l’animatrice Émilie Perreault, parler de son passage dans la série documentaire Faire oeuvre utile

«Le 17 août, c’était une journée comme les autres quand tu as trois enfants. Je devais aller mener Jacob à la garderie et les gars au camp de jour, j’étais pressé, a raconté le père de famille. Je me suis dit que j’irais au camp de jour en premier, plutôt qu’à la garderie. Après le camp de jour, je suis tombé en mode pilote automatique et une fois chez moi, j’étais sûr et certain que j’étais allé à la garderie.»

Louis-Philippe a réalisé en voulant retourner à la garderie à Saint-Jérôme que son bébé était toujours dans la voiture.

«Quand j’ai ouvert la porte, j’étais en panique totale. J’avais toujours espoir qu’il soit vivant, je l’ai pris, je suis sorti dehors et j’ai crié. J’étais complètement démoli. Ce qui m’a gardé en vie, c’est que j’avais deux autres grands garçons dont je devais m’occuper», a avoué Louis-Philippe.

Dans la série Faire oeuvre utile, Émilie Perreault fait le lien entre des artistes et des individus qui, d’une façon ou d’une autre, s’inspirent de leur art dans leur quotidien.

Dans un épisode, Louis-Philippe rencontre le membre du groupe rap Loco Locass et auteur Biz, qui a écrit Naufrage, un livre publié en mars 2016 racontant l’histoire d’un homme qui oublie son enfant dans sa voiture.

«La discussion entre Biz et Louis-Philippe était intéressante parce que la lecture du livre de Biz a fait du bien à Louis-Philippe. Il faut rappeler que ce qui est arrivé est un accident», a précisé Émilie Perreault.

«Maintenant, je peux dire que je vis, mais tu survis à ton enfant, ce n’est pas naturel. Jamais je n’accepterai la mort de mon fils, je vais vivre avec, mais ça ne sera jamais derrière moi» – Louis-Philippe, père de famille.

Sur une note plus positive, Louis-Philippe et sa conjointe ont eu une fille après le décès de Jacob.

«On s’est dit qu’on ne pouvait pas finir notre famille sur cette note-là, ma conjointe appelle notre fille “notre bébé arc-en-ciel”», a confié Louis-Philippe.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!