Archives/Métro Yves-François Blanchet

OTTAWA — L’un des «Ex» de Radio-Canada songe à se lancer dans la course à la direction du Bloc québécois.

Yves-François Blanchet a confirmé mardi après-midi qu’il s’était retiré de l’émission diffusée au Réseau de l’information (RDI) et de toutes ses autres activités publiques pour entamer une période de réflexion. Il a toutefois précisé qu’il n’accorderait aucune entrevue jusqu’à ce que sa réflexion soit terminée.

Une possible candidature de l’ex-député du Parti québécois suscite de grands espoirs au Bloc québécois après des mois de déchirements. Le chef intérimaire Mario Beaulieu y voit le signe que le parti a réussi à tourner la page depuis sa réunification en septembre.

Selon une source proche du parti, M. Blanchet aurait déjà des appuis au sein du caucus bloquiste. Il en sera d’ailleurs question lors de la réunion hebdomadaire des députés mercredi. Plusieurs bloquistes tenteraient de le convaincre de faire le saut.

Questionné à sa sortie de la période des questions, le député Rhéal Fortin n’a pas voulu révéler s’il était l’un des députés qui l’appuient. «On va le laisser réfléchir et une fois qu’il aura complété sa réflexion, on verra», a-t-il affirmé en souriant.

M. Blanchet n’avait pas ménagé ses critiques envers l’ex-chef du Bloc québécois Martine Ouellet, lors de la crise qui a secoué le parti, ce qui pourrait déplaire aux militants qui appuyaient Mme Ouellet. Le chef intérimaire a tenté depuis de rapprocher les deux camps qui se sont opposés durant près de huit mois.

Yves-François Blanchet est devenu commentateur après sa carrière en politique québécoise. Il a été député du Parti québécois de 2008 à 2014 et a été ministre de l’Environnement au sein du gouvernement minoritaire de Pauline Marois.

D’autres candidats se sont montrés intéressés à devenir chef du Bloc québécois. C’est le cas de Christian Hébert, un agriculteur de la région de Portneuf. Le député Michel Boudrias, quant à lui, n’a pas fermé la porte.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!