MONTRÉAL — Le ministre des Finances, Bill Morneau, a affirmé vendredi que le différend commercial entre les États-Unis et la Chine distrayait les pourparlers visant à résoudre le problème des tarifs de l’acier entre le Canada et son principal partenaire commercial.

Lors d’un événement qui a eu lieu à Montréal vendredi, M. Morneau a indiqué que la dispute au sujet des échanges commerciaux des Américains dans le Pacifique représentait pour eux de «multiples défis».

«Cela fait en sorte qu’il est plus difficile d’attirer l’attention sur (les tarifs douaniers) à court terme», a-t-il observé.

Le ministre Morneau a indiqué que son bureau était en contact quotidien avec des responsables américains, ainsi que des producteurs et des acheteurs de métaux, mais il n’était pas en mesure de donner un échéancier pour la fin des droits de douane.

Le président américain Donald Trump a imposé des droits de douane respectifs de 25 pour cent et 10 pour cent sur les importations d’acier et d’aluminium en provenance du Canada en mai, ce qui a contraint le Canada à appliquer des droits de représailles sur des marchandises américaines d’une valeur de 16,6 milliards $.

Entre-temps, les tarifs douaniers américains contre la Chine ont déclenché une guerre commerciale qui a affecté des centaines de milliards de dollars de marchandises au cours de la dernière année.

Les deux pays se sont entendus sur une trêve de 90 jours, annoncée jeudi, dans le cadre de laquelle ils ont convenu de suspendre les hausses de tarifs et de tenter de trouver une solution. Mais l’arrestation de la directrice financière du groupe de télécommunications chinois Huawei Technologies par les autorités canadiennes, le 1er décembre, à la demande du département américain de la Justice, menace de faire dérailler les négociations avec Pékin.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!