Adrian Wyld Adrian Wyld / La Presse Canadienne

OTTAWA — Un deuxième Canadien manque à l’appel en Chine après avoir alerté des responsables du ministère canadien des Affaires étrangères qu’il était interrogé par les autorités chinoises, a déclaré mercredi la ministre Chrystia Freeland.

Michael Spavor, fondateur d’un organisme à but non lucratif qui organise des voyages d’échange culturel en Corée du Nord, «est actuellement porté disparu en Chine», selon un communiqué d’Affaires mondiales Canada.

Cette information survient quelques jours à peine après l’arrestation dans la capitale chinoise de l’ex-diplomate canadien Michael Kovrig, qui oeuvrait auprès d’une organisation internationale, aggravant ainsi le conflit diplomatique entre les deux pays depuis l’arrestation à Vancouver d’une haute responsable du géant technologique chinois Huawei.

La ministre canadienne des Affaires étrangères a déclaré aux journalistes mercredi que son gouvernement n’avait pas pu entrer en contact avec le deuxième Canadien — sans le nommer, à ce moment — depuis qu’il avait fait part de ses préoccupations aux autorités canadiennes. Elle a précisé qu’Ottawa ne savait pas où l’homme se trouve, mais avait soulevé le dossier avec les autorités chinoises.

Chrystia Freeland a ajouté que le gouvernement canadien était en contact avec la famille du disparu, mais a refusé d’en dire davantage.

Elle a déclaré qu’il s’agissait d’une «situation qui est peut-être délicate», ajoutant vouloir «respecter cet individu et sa famille».

Son organisation orchestrait les visites de Dennis Rodman en Corée du Nord

Quelques heures plus tard, le porte-parole d’Affaires mondiales Guillaume Bérubé a affirmé dans un courriel que le deuxième Canadien manquant à l’appel était M. Spavor.

«Nous travaillons âprement pour savoir où il se trouve et nous continuons de soulever ces questions avec le gouvernement chinois», a ajouté M. Bérubé.

Le site web de Paektu Cultural Exchange, l’organisation fondée par M. Spavor, indique qu’elle est vouée «à faciliter la coopération durable, les échanges interculturels, le tourisme, le commerce et les échanges économiques entre la République populaire démocratique de Corée (Corée du Nord) et les organisations internationales , les entreprises et les particuliers».

Le site web indique que M. Spavor est originaire de Calgary, même s’il a résidé pendant plus de 20 ans en Corée du Nord et en Corée du Sud. Il est indiqué qu’il parle couramment le coréen et le français et qu’il apprend le mandarin.

«En 2013 et 2014, il a organisé les visites de Dennis Rodman et le match de basket entre la RPDC et les anciens joueurs de la NBA, et il est également devenu ami avec le dirigeant du pays, le maréchal Kim Jong-Un», indique le site.

La Chine a placé Michael Kovrig en détention au début de la semaine, quelques jours après que Pékin a averti Ottawa des «graves conséquences» qu’aurait l’arrestation de Meng Wanzhou, directrice financière de Huawei. Les autorités canadiennes ont arrêté Mme Meng le 1er décembre, à l’aéroport de Vancouver, à la demande des États-Unis, qui l’accusent d’avoir tenté de contourner les sanctions commerciales américaines imposées à l’Iran.

Le journal «Beijing News» a écrit mercredi que M. Kovrig «était soupçonné de se livrer à des activités mettant en danger la sécurité nationale de la Chine».

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!