Getty Images/iStockphoto

NEW YORK — Le vapotage de produits contenant de la nicotine n’a jamais été plus populaire auprès des adolescents américains.

Deux fois plus d’adolescents ont utilisé ces produits cette année que l’année dernière, révèle une enquête réalisée annuellement sur la consommation de tabac, d’alcool et de drogues par les jeunes.

Il s’agit du bond le plus spectaculaire noté depuis que l’enquête a été créée, il y a 44 ans, surpassant même l’explosion de popularité du cannabis au milieu des années 1970.

Une enquête fédérale dévoilée plus tôt cette année en était venue à des conclusions similaires.

Les experts attribuent la hausse de popularité du vapotage aux nouvelles cigarettes électroniques, comme celles de la compagnie Juul qui ressemblent à des clés USB et qui peuvent être utilisées très discrètement.

L’étude publiée lundi est financée par Washington et réalisée par des chercheurs de l’Université du Michigan depuis 1975. Les données de cette année découlent des réponses fournies par quelque 45 000 étudiants de niveau secondaire de partout au pays. Environ 20% des jeunes de 17 ou 18 ans ont rapporté avoir vapoté de la nicotine au cours de la dernière année.

La marijuana arrive en troisième place chez les adolescents, derrière le vapotage et l’alcool. Environ 25% des participants ont confié avoir utilisé de la mari au moins une fois au cours de la dernière année. Environ 5% des adolescents de 17 ou 18 ans en consomment tous les jours.

La consommation de marijuana est stable depuis quelques années. La consommation d’autres substances est toutefois en déclin, notamment de cigarettes, d’alcool, de cocaïne, de LSD, d’ecstasy, d’héroïne et d’opioïdes.

Si les experts se réjouissent de cette situation, ils s’inquiètent de la forte popularité du vapotage, puisque la nicotine peut interférer avec le développement du cerveau. On craint aussi que le vapotage ne mène aux cigarettes ou à la drogue.

Un responsable de l’enquête a indiqué qu’une telle dérive, si elle existe, pourrait être notée dès l’an prochain.

Au Canada, une enquête réalisée pour le compte du gouvernement fédéral et publiée cet automne révélait que «la proportion d’élèves ayant déjà utilisé une cigarette électronique, qui était de 20% en 2014-2015, est passée à 23% (…) en 2016-2017. 10% (…) des élèves (…) avaient utilisé une cigarette électronique au cours des 30 derniers jours. Ce taux était de 6% en 2014-2015».

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!