Youtube Naheed Nenshi, maire de Calgary

Force est de constater que certains Albertains ne portent pas les Québécois dans leur cœur. Lundi, le maire de Calgary a été hué lorsqu’il a voulu s’exprimer en français devant une foule en faveur de l’industrie pétrolière.

«Je vais dire quelques mots en français», a commencé Naheed Nenshi, avant d’être interrompu par des cris de réprobation. «Si vous voulez que quelqu’un vous écoute, vous devez parler sa langue», a-t-il calmement affirmé en réponse aux huées.

Le porte-parole de Canada Action, qui avait organisé le rassemblement propétrole, est intervenu pour demander à la foule d’être respectueuse. «Nous devons respecter le fait que ce message doive se rendre partout au pays. Je vous demande de garder un silence respectueux pendant que le maire s’adresse à nos concitoyens canadiens du Québec», a déclaré Cody Battershill.

L’Alberta et le Québec ont des relations tendues ces derniers jours depuis que le premier ministre François Legault a déclaré devant ses homologues des autres provinces qu’il ne se sentait «pas du tout gêné de refuser de l’énergie sale» comme celle des sables bitumineux, et qu’il n’y a pas d’acceptabilité sociale pour des projets d’oléoducs au Québec, comme Énergie Est, qui a été abandonné par TransCanada en octobre 2017.

C’est dans ce contexte qu’a été organisé le rassemblement de lundi; les Albertains veulent convaincre le Québec que l’exploitation pétrolière est profitable à l’ensemble du pays.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!