TORONTO – De nombreuses autres écoles primaires de l’Ontario seront touchées par des grèves d’une journée de leurs enseignants, ce mardi.

Les débrayages ont éclaté lundi dans les écoles des régions de Stratford et de Timmins. Ils auront lieu ce mardi dans la région de Niagara et à Keewatin-Patricia, dans le nord-ouest de l’Ontario.<

Mercredi, ce sont les enseignants d’Ottawa-Carleton, de Lakehead à Thunder Bay et de Hastings-Prince Edward qui ne travailleront pas. Le lendemain, les régions de York, de Trillium Lakelands et de Renfrew seront touchées par les grèves.

Le gouvernement libéral de l’Ontario a annoncé la semaine dernière qu’il ne s’opposerait pas aux grèves d’une journée et qu’il n’aurait pas recours à la loi antigrève puisque la Fédération des enseignantes et des enseignants de l’élémentaire de l’Ontario donne aux parents au moins trois jours d’avis.

Ces débrayages visent à dénoncer la loi qui accorde au gouvernement le pouvoir de mettre fin à une grève et d’imposer une convention collective s’il n’apprécie pas l’entente négociée par le syndicat et le conseil scolaire régional. La loi accorde aux enseignants jusqu’au 31 décembre pour s’entendre avec leur conseil scolaire.

Ces ententes devront être comparables à celle conclue par le gouvernement avec les enseignants catholiques l’été dernier. Cet accord prévoit un gel des salaires et une réduction des avantages sociaux.

Le gouvernement affirme qu’il doit geler le salaire des employés du secteur public pour éliminer le déficit de 14,4 milliards $ de la province.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!