OTTAWA – L’ombudsman des anciens combattants recommande que le gouvernement fédéral émette une carte d’identité nationale pour les vétérans et les anciens membres de la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

Dans un nouveau rapport spécial, Guy Parent explique qu’une telle carte aiderait le ministère des Anciens Combattants à mieux suivre les quelque 750 000 vétérans et leur offrir un meilleur accès aux soins de santé et aux prestations. Selon lui, la carte faciliterait également le passage à la vie civile.

Cette carte devrait être renouvelable, permettant aux autorités fédérales de garder le contact avec les vétérans pour les tenir informés des changements apportés aux programmes et services.

Toujours selon l’ombudsman, la carte devrait également être personnalisée et contenir les facteurs d’admissibilité du porteur pour des services et prestations.

M. Parent presse également le gouvernement d’élargir la définition de vétéran pour y inclure les anciens membres de la GRC.

Peu de temps après la publication du rapport, un porte-parole de Steven Blaney, le ministre des Anciens Combattants, a refroidi les ardeurs de l’ombudsman.

Selon Jean-Christophe de le Rue, le ministère a bien reçu le rapport et en prendra connaissance, mais en raison de la situation financière actuelle, tout changement occasionnant de nouvelles dépenses ne serait autorisé qu’après un examen en profondeur.

Le projet de carte d’identité rejoint pourtant une vieille revendication de la Légion canadienne.

Selon le président de l’organisation, Gordon Moore, la mise en place d’un tel programme de cartes d’identité «procurerait enfin au gouvernement une base de données qui identifiera la communauté de vétérans, le lieu de résidence et la condition de chacun d’entre eux — de l’information fiable et objective qui permettra une meilleure attribution des ressources, l’établissement de priorités dans l’élaboration des politiques et la capacité de mieux définir la prestation des services aux vétérans».

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!