SHERBROOKE, Qc – Le procès de deux accusées dans le cartel de fixation des prix de l’essence en Estrie s’est amorcé mardi au palais de justice de Sherbrooke.

Sylvie Fréchette et Valérie Houde ont toutes deux plaidé coupable à des accusations d’avoir comploté pour fixer le prix de l’essence à la pompe.

La preuve du ministère public fédéral est principalement fondée sur 321 transcriptions d’écoute électronique effectuées entre le 27 mai 2005 et le 18 avril 2006.

À cette époque, les deux femmes étaient employées à la station Pétro-Canada du dépanneur Le Deauvillois.

Leur avocat, Me Jean-Marc Bénard, a expliqué que la fourchette de peines varie pour ce type d’accusation. Il a également rappelé que ses clientes ne sont pas dans la même situation que les propriétaires des stations-services qui ont aussi été accusés.

Sylvie Fréchette et Valérie Houde reviendront en cour le 30 janvier pour les représentations sur la peine.

Trois autres accusés, Linda Proulx, Yves Gosselin et Michel Lagrandeur, subissent aussi leur procès.

(Collaboration: Vincent Franche-Lombard/CogecoNouvelles)

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!