Frank Gunn Glen Murray. Frank Gunn / La Presse Canadienne

TORONTO – Un des candidats à la succession de Dalton McGuinty, Glen Murray, a annoncé, jeudi, qu’il abandonnait la course à la direction du Parti libéral de l’Ontario (PLO), et qu’il appuyait la candidature de l’ex-ministre de l’Éducation Kathleen Wynne.

Avec le désistement de M. Murray, il reste donc six candidats dans la course. C’est dans quelques jours à peine que les délégués qui éliront le nouveau chef seront désignés dans chacune des circonscriptions, en vue du congrès à la direction, les 25 et 26 janvier à Toronto.

Glen Murray, un ancien maire de Winnipeg maintenant âgé de 55 ans, est né à Montréal et a fait ses études supérieures à l’Université Concordia.

Il a laissé entendre que sa candidature ne parvenait pas à recueillir assez de soutien financier et d’appuis de la part d’éventuels délégués libéraux.

«Je crois que la meilleure personne pour effectuer le renouveau nécessaire au sein du parti et de la province est mon amie Kathleen Wynne», a déclaré jeudi à Toronto M. Murray devant des partisans de la candidate, tout en ajoutant que ce renouveau est ce qu’il y a de plus important pour l’instant, plus que toute autre chose.

Élu dans Toronto-Centre lors d’une élection complémentaire en 2010, M. Murray croit quand même avoir injecté des idées nouvelles au parti au cours des derniers mois. «Je me suis lancé dans cette voie parce que je voulais apporter une nouvelle énergie au parti, de nouvelles idées et de nouvelles personnes, mais j’ai toujours dit qu’il fallait parfois prendre une pause dans la vie, ne pas faire passer sa carrière politique avant ses idées et le service à la collectivité.»

De son côté, la candidate Kathleen Wynne a qualifié le geste de son collègue de gracieux, tout en indiquant qu’il jouerait un rôle important dans son équipe ministérielle s’il était élu. «Je sais que c’est un moment difficile pour vous parce que vous avez mis votre coeur dans ce projet, et je suis heureuse que vous ayez participé. Nous sommes capables de travailler ensemble.»

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!