OTTAWA – Le nombre d’anciens délinquants qui appliquent pour que leur casier judiciaire soit scellé a chuté depuis que le gouvernement conservateur a ajouté de nouvelles règles strictes et quadruplé les frais de demande.

Les données obtenues par La Presse Canadienne montrent que le total des demandes est en baisse de plus de 40 pour cent.

Moins de 3700 suspensions de casier ont été accordées entre mars et décembre 2012, comparativement à plus de 24 000 lors de la dernière année complète avant qu’Ottawa n’entreprenne une refonte du système de pardons.

Les modifications sont survenues à la suite de la révélation, en 2012, selon laquelle le prédateur sexuel Graham James, un ancien entraîneur de hockey junior, s’est vu discrètement accorder un pardon de routine en 2007.

James a depuis été reconnu coupable d’agressions sexuelles sur deux autres jeunes hockeyeurs qui étaient autrefois sous son influence, y compris la vedette de la LNH Theoren Fleury.

Des opposants affirment que le gouvernement Harper est allé trop loin avec ses modifications au processus de réhabilitation. Ils ajoutent aussi que les conservateurs empêchent ainsi des milliers d’anciens délinquants de tourner la page et de contribuer pleinement à la société.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!