OTTAWA – Martha Hall Findlay, qui aspire à la direction du Parti libéral du Canada (PLC), suggère à la chef autochtone Theresa Spence de cesser sa grève de la faim entreprise il y a plus d’un mois.

Mme Hall Findlay demande aussi aux corps de police du Canada de faire respecter la loi si des gestes illégaux sont posés lors de manifestations autochtones.

À son avis, le refus de la chef d’Attawapiskat de mettre un terme à sa grève de la faim même si des chefs de Premières Nations ont pu discuter avec le premier ministre Stephen Harper, la semaine dernière, rend plus difficile l’atteinte de solutions dans les dossiers autochtones.

Par ailleurs, dans une entrevue accordée à La Presse Canadienne, Martha Hall Findlay a indiqué qu’il n’était pas certain qu’elle soit candidate libérale aux élections fédérales de 2015 si elle devait perdre l’actuelle course à la direction.

Mme Hall Findlay, une ancienne députée d’une circonscription de Toronto qui est maintenant âgée de 53 ans, est l’une des six candidates au leadership qui n’ont présentement pas de siège à la Chambre des communes. Seuls les candidats Justin Trudeau, Marc Garneau et Joyce Murray sont actuellement députés.<

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!