OTTAWA – Deux actions en recours collectif ont été déposées, jeudi, en lien avec une importante brèche dans le système de sécurité du gouvernement fédéral.

La procédure vise le ministères des Ressources humaines et Développement des compétences Canada, dont un employé a égaré le disque dur d’un ordinateur portable contenant les informations personnelles d’un demi-million de demandeurs de prêts étudiants.

Le ministère a fait savoir la semaine dernière que l’appareil contenait les données de 583 000 bénéficiaires du Programme canadien de prêts aux étudiants compilées entre 2000 et 2006. Ce qui ne touche pas les emprunteurs du Québec, du Nunavut et des Territoires du Nord-Ouest.

Les fichiers manquants contiennent les noms des étudiants, leur numéro d’assurance sociale, leur date de naissance, leurs coordonnées, le solde des prêts ainsi que les coordonnées personnelles de 250 employés du ministère.

Le disque dur ne comprenait pas d’informations bancaires.

Selon l’avocat Bob Buckingham de Saint-Jean, Terre-Neuve, qui a déposé la requête au nom des personnes touchées par cette intrusion dans leur vie privée, cette faute pourrait affecter beaucoup plus de personnes que les étudiants, soit leurs parents et leur conjoint. Cela pourrait détruire des vies, a conclu l’avocat.

Il s’agit du deuxième incident du genre à survenir récemment. Une clef usb contenant des informations sur plus de 5000 Canadiens disparue la semaine dernière n’a toujours pas été retrouvée.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!