PRINCE GEORGE, C.-B. – Des anciens collègues croient que le Canadien ayant tué deux personnes dans un tribunal des Philippines avant d’être abattu par la police travaillait dans un journal du nord de la Colombie-Britannique, il y a 30 ans.

John Pope était sous le coup d’accusations de possession illégale d’armes à feu lorsqu’il a été abattu par la police, mardi, dans la ville de Cebu. Il a été décrit dans des reportages locaux comme étant un journaliste.

Une porte-parole du ministère des Affaires étrangères n’a pas été en mesure d’offrir des détails sur la vie personnelle de Pope en raison des impératifs de protection de la vie privée, mais un homme appelé John Pope ressemblant fortement à l’homme des photos provenant des Philippines a été journaliste pour le Prince George Citizen à la fin des années 1970 et au début des années 1980.

Selon d’anciens collègues, il vivait dans la nation insulaire du Pacifique depuis 10 à 15 ans.

Le journal a d’ailleurs reçu un paquet de John Pope à l’automne, en provenance des Philippines.

D’ex-collègues se souvenaient d’ailleurs de cet homme décrit comme un «maniaque des armes à feu».

Selon des informations provenant des Philippines, Pope a abattu un avocat et l’homme ayant déposé la plainte contre lui à propos des armes à feu, avant de blesser un procureur et d’être tué par la police.

Les autorités des Philippines ont indiqué que Pope avait utilisé un revolver de calibre .357 lors de la fusillade, en plus de disposer un pistolet de calibre .45 dans un sac.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!