SHERBROOKE, Qc – Des lacunes dans la planification des travaux ont contribué à causer la mort d’un travailleur l’an dernier, a indiqué la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) dans son rapport d’enquête sur l’incident, publié mardi.

Benjamin Carrier est mort électrocuté le 11 septembre 2012 à Sherbrooke, lorsque l’échelle qu’il transportait avec un collègue a touché une ligne électrique d’une tension de 14 440 volts. Son décès a été constaté à l’hôpital.

Le travailleur venait de terminer des travaux d’installation de couvre-gouttières sur une résidence pour le compte de l’entreprise Couvre Gouttières, dont il était propriétaire.

Dans son rapport d’enquête, la CSST note que des lacunes dans la planification des travaux et le fait d’avoir transporté une échelle à proximité de lignes électriques avaient contribué à l’accident.

L’organisme rappelle que des mesures de sécurité particulières doivent être prises lorsque des travaux sont réalisés près de lignes électriques.

Pour les lignes de moins de 125 000 volts, l’équipement, la machinerie et les travailleurs doivent demeurer en tout temps à trois mètres ou plus des lignes, sans quoi elles doivent être mises hors-tension, et des mesures de sécurité doivent être convenues avec la compagnie de distribution d’électricité.

Entre 2007 et 2011, 15 personnes sont mortes après avoir été en contact avec des fils électriques sur leurs lieux de travail, et environ 240 personnes se blessent en travaillant à tous les jours, rappelle la CSST.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!