Les députés de l’Assemblée nationale seront tenus de préciser s’ils détiennent des placements à l’extérieur de la province, a indiqué mercredi le commissaire à l’éthique et à la déontologie du Québec, selon ce qu’a appris Radio-Canada.

Le commissaire Jacques Saint-Laurent exigera que les élus dévoilent la nature de leurs placements ainsi que le nom des institutions financières où ils se trouvent, peut-on lire dans une lettre dont la société d’État a obtenu copie.

Un nouveau formulaire sera donc mis à la disposition des députés afin qu’ils déclarent explicitement s’ils tirent des revenus de certains avoirs à l’étranger, ce qui n’était pas la norme auparavant.

La classe politique est particulièrement montrée du doigt depuis que des révélations de l’International Consortium of Investigative Journalists, effectuées conjointement avec de grands médias internationaux, ont permis d’évaluer l’ampleur des pertes d’argent liées aux pratiques d’évasion fiscale. L’enquête menée à ce sujet par Radio-Canada a permis d’établir que des dizaines de milliards de dollars sont placés chaque année à l’abri de l’impôt canadien par des centaines d’entreprises et de particuliers.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!