TORONTO – Une recherche de marijuana s’est rapidement transformée en recherche d’emploi pour un utilisateur canadien du réseau Twitter.

Sunith Baheerathan a attiré l’attention lorsqu’il a publié un tweet à l’attention de vendeurs de drogue, leur demandant de se rendre à la succursale de Mr. Lube où il travaillait, en banlieue de Toronto.

Le message visible à tous s’adressait aux revendeurs de la ville de Vaughan. «Venez au Mr. Lube coin Keele/Langstaff, besoin d’un joint», a écrit M. Baheerathan.

Le tweet a fait sensation et a même attiré l’attention de la police régionale de York, qui a répondu: «Génial! Peut-on venir aussi?»

Quelques instants plus tard, M. Baheerathan a envoyé un autre tweet, affirmant qu’il avait perdu son emploi. «Je viens de recevoir l’appel de congédiement», a-t-il écrit à un ami, toujours par le biais de Twitter.

Un employeur de la succursale de Mr. Lube mentionnée a confirmé que M. Baheerathan avait été congédié mardi, mais ne voulait pas confirmer si c’était dû à son tweet.

Mr. Lube, dont le siège social est situé en Colombie-Britannique n’a pas rappelé La Presse Canadienne.

Mercredi, le compte Twitter de Sunith Baheerathan, @Sunith_DB8R, avait été fermé.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!