MONTRÉAL – Alors que plusieurs Canadiens souligneront lundi le Jour du Souvenir pour rendre hommage aux hommes et aux femmes qui ont servi leur pays depuis la Première Guerre mondiale, d’autres citoyens profiteront de l’occasion pour lancer un message en faveur de la paix.

Le Collectif Échec à la guerre tiendra lundi un rassemblement, à Montréal, dans le cadre de sa troisième campagne du coquelicot blanc.

Selon le porte-parole du groupe, Raymond Legault, porter le coquelicot blanc a comme objectif de commémorer l’ensemble des victimes de la guerre, y compris les civils, et d’inscrire cette commémoration dans une volonté «d’en finir avec la guerre et avec ses faux prétextes».

M. Legault affirme que le but n’est pas de s’opposer aux vétérans, aux familles de militaires et aux autres proches qui pleurent la perte d’êtres chers. Il croit toutefois qu’il faut se dissocier de la tendance des pouvoirs politiques qui, selon lui, saisissent l’occasion du «souvenir» pour justifier les guerres et le militarisme croissant.

Raymond Legault estime qu’il faut en effet exercer son devoir de mémoire envers toutes les victimes de la guerre, précisant que la très grande majorité sont des civils et non des soldats.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!