MONTRÉAL – L’Unité permanente anticorruption (UPAC) a de nouveau frappé contre des entreprises du domaine de la construction, jeudi, cette fois sur la couronne nord de Montréal.

Quelque 70 enquêteurs ont été mobilisés pour réaliser trois perquisitions dans les entreprises Shockbéton à Saint-Eustache, Saramac à Terrebonne et Construction Garnier à Laval.

En tout, 15 personnes ont été rencontrées par les policiers mais aucune arrestation n’a été effectuée et aucun mandat visant à faire comparaître d’éventuels suspects par voie de sommation n’a été remis.

Les entreprises Shockbéton et Saramac appartiennent à la famille Bibeau, dont l’un des administrateurs, Marc Bibeau, est un proche de Jean Charest et a été impliqué dans le financement du Parti libéral du Québec. L’UPAC refuse toutefois de confirmer que les perquisitions sont liées à des questions de financement politique.

Construction Garnier, quant à elle, appartient à l’homme d’affaires Joe Borsellino dont le nom et l’entreprise ont été mentionnés à maintes reprises devant la Commission Charbonneau.

Dans les trois cas, les policiers ont saisi des documents tant sur support informatique que sur papier.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!