LAKETON, – La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a fermé jeudi une route dans le nord-est du Nouveau-Brunswick en raison d’une manifestation contre l’exploitation du gaz de schiste.

Selon l’agente Julie Rogers-Marsh, les manifestants se trouvaient sur la route 11 à la hauteur de Laketon, à environ 30 kilomètres au sud de Miramichi.

Les automobilistes sont redirigés vers d’autres artères pour des raisons de sécurité, a indiqué Mme Rogers-Marsh.

La manifestation a été qualifiée de pacifique par les forces de l’ordre. Une femme a néanmoins été appréhendée pour voies de fait contre un policier et pour avoir résisté à son arrestation.

Les manifestants se trouvent dans le secteur depuis quelques jours en prévision de la reprise d’un projet d’exploration de gaz de schiste par la société SWN Resources.

Le mois dernier, lors d’une manifestation contre le même projet, 40 personnes avaient été arrêtées et des armes avaient été saisies, au moment où la GRC faisait respecter l’injonction d’un tribunal pour mettre fin au barrage routier. Celui-ci avait été érigé près de Rexton, sur la route 134, à proximité du terrain où se trouve l’équipement d’exploration de l’entreprise SWN Resources.

Les opposants craignent que l’exploration et l’exploitation du gaz de schiste ne représentent une menace pour l’environnement.

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick dit vouloir aller de l’avant à condition que le développement de la filière du gaz de schiste se fasse de façon sécuritaire.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!