MONTRÉAL – Les Centres de la petite enfance de cing régions du Québec
sont perturbés ce lundi par une grève d’une journée des travailleuses
syndiquées à la CSN.

Des débrayages ont ainsi été déclenchés dans les régions de Montréal,
Laval, de la Montérégie, du Centre-du-Québec et de la Mauricie.
Ils concernent en tout quelque 2600 syndiquées.

Une autre grève de 24 heures pourrait être déclenchée vendredi au niveau
national, si les négociations ne progressent pas.
Les questions monétaires, négociées au niveau national, demeurent le
principal point en litige.

À l’échelle régionale, les questions de la stabilité du personnel et du
droit de gestion demeurent des enjeux à négocier.

Du côté de l’Association patronale des CPE (APCPE), on estime que le
recours à la grève est prématuré, puisque les négociations vont bon
train et que des progrès sont réalisés.

Même son du cloche du côté de la ministre de la Famille, Yolande James.
Elle juge qu’il est dommage que les parents « soient pris en otage » à ce
point-ci des négociations.

Les travailleuses de CPE de toute la province se prononceront mardi sur
un autre arrêt de travail d’une journée.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!