Collaboration spéciale Les cinq croquis des logos suggérés par le gouvernement fédéral pour le 150e anniversaire du Canada.

Les associations de designers graphiques à travers le pays dénoncent le manque de vision du gouvernement canadien qui a, selon eux, choisi à la va-vite des logos «minables et amateurs» pour symboliser le 150e anniversaire du Canada, en 2017.

Dans une lettre ouverte publiée mercredi sur le site Grafika, la Société des designers graphiques du Québec (SDGQ) joint sa voix aux autres associations du pays qui demandent à la population de signer une pétition. Cette dernière vise à pousser le ministère du Patrimoine canadien à consulter des experts pour la création du logo qui accompagnera les festivités du 150e aniversaire. Car, pour l’instant, Ottawa a plutôt engagé une firme de recherche pour demander à des groupes de discussion de choisir parmi cinq «identités visuelles» développées à l’interne par le ministère.

«Les logos sont tout simplement grotesques!» s’exclame Frédéric Metz, professeur honoraire et associé à l’École de design de l’UQAM. «Ils ressemblent presque tous à des emblèmes d’équipes de hockey junior, sinon à un écusson de compagnie de sécurité ou à une assiette peinte à la main… c’est d’une banalité», déplore le designer.

Considérant que le 150e est financé par des fonds publics, «ce devrait être une occasion d’exposer le meilleur art graphique» qui peut être fait au pays, avance le président de la SDGQ, Philippe Lamarre. «Mais le gouvernement a préféré mettre sur pied un concours de popularité sur des logos plus moches les uns que les autres», dit-il avec stupeur.

Par ailleurs, les représentants de Patrimoine Canada ont coupé court au dialogue avec les graphistes, soutient le président de la Société de designers graphiques du Canada, Adrian Jean. Ce dernier a offert de collaborer avec le ministère, mais on lui ont fait comprendre que ce ne serait pas nécessaire. À son avis, les graphistes sont souvent écartés des contrats de design graphique du secteur public, qui comprend mal l’importance de ces experts pour créer «des icônes qui intègrent à la fois esthétique, valeurs et éléments historiques».

Métro a demandé au ministère s’il excluait complètement le travail de graphistes professionnels. «Aucune décision n’a été prise en ce qui concerne les prochaines étapes», s’est contenté de répondre par courriel Pierre Manoni, directeur des communications. Il n’a pas été possible de savoir quels sont les coûts liés à l’élaboration de «l’identité visuelle du 150e anniversaire du Canada».


Les graphistes répliquent

Le dévoilement des logos du gouvernement canadien, au début décembre, a suscité de vives réactions sur les réseaux sociaux. Ceci a donné l’idée au graphiste Ibraheem Youssef de créer un site internet où des designers graphiques de partout au pays pourraient soumettre leur idée de logo. «Spontanément les designers se sont mobilisés, car ça leur tient à cœur», affirme M. Youssef. Pour l’instant, 16 croquis ont été retenu, plusieurs autres, notamment du Québec, sont attendus.

Pour voir plus de logos, visitez le site The150Logo.ca

Quelques logos proposés:

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!