WWF-Canada invite la population à baisser le chauffage de 2°C, jeudi, et à enfiler une «p’tite laine», dans le cadre de la 4e Journée nationale de la petite laine. Par ce geste, les participants peuvent «signifier leur appui à la lutte aux changements climatiques», indique l’organisation par voie de communiqué.

«En tant que citoyens du monde, nous devons accélérer nos efforts de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES). Or l’économie d’énergie est un moyen rapide, facile et économique d’y arriver», affirme Marie-Claude Lemieux, directrice pour le Québec au WWF-Canada

L’organisme rappelle que «tout indique que le Canada n’atteindra que la moitié de ses objectifs de réduction des émissions de GES d’ici 2020, selon un rapport publié par Environnement Canada en 2013». Il encourage la population à faire un effort supplémentaire pour contrer le réchauffement climatique.

Une «p’tite laine virtuelle» sera tricotée également en temps réel, lors de cette journée thématique. Chaque photo de participant en «p’tite laine» téléchargée sur les réseaux sociaux et accompagnée du mot-clic #ptitelaine ajoutera une maille de la «p’tite laine virtuelle» sur le site de l’organisation ptitelaine.ca.

En chiffres:

  • 63%: en 2010, dans le secteur résidentiel, 63% de la consommation d’énergie des Canadiens provenaient du chauffage résidentiel, affirme WWF-Canada, en se basant sur des données du gouvernement du Canada.
  • 61%: en 2010, dans le secteur résidentiel, 61% des émissions de gaz à effet de serre du Canada provenait du chauffage résidentiel, affirme WWF-Canada, en se basant sur des données du gouvernement du Canada. Si au Québec le chauffage est produit par une énergie propre (hydro-électricité), plusieurs centrales au gaz produisent encore le chauffage résidentiel dans l’Ouest canadien.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!