Jacques Boissinot Philippe Couillard.

Le chef du Parti libéral du Québec (PLQ), Philippe Couillard, devient le nouveau premier ministre du Québec et il dirigera un gouvernement majoritaire.

«Le Québec a choisi l’union et l’ouverture. C’est la victoire d’un peuple fort et ambitieux», a déclaré M. Couillard en promettant un gouvernement «responsable, compétent, intègre et transparent». Le nouveau premier ministre a répété à plusieurs reprises le mot prospérité, l’une de ses priorités.

Avec quelque 70 sièges, le PLQ obtient un mandat majoritaire. La candidate Caroline Simard dans Charlevoix–Côte-de-Beaupré a même délogé la chef du PQ, Pauline Marois, provoquant des hourras dans la foule de 500 militants montréalais venus suivre la soirée électorale au théâtre Plaza.

De quoi ravir David Heurtel, candidat du PLQ dans Viau, au nord de Montréal. «Le vrai bon sondage, c’est celui des élections. Et ce que j’ai entendu durant cette campagne m’indique que les gens ont vu en M. Couillard un leader, quelqu’un capable d’assumer le rôle de premier ministre», a-t-il ajouté.

Gaétan Barrette (La Pinière), Jacques Daoust (Verdun), Carlos J. Leitao (Robert-Baldwin), de même que les principaux candidats-vedettes du PLQ sont quasiment tous en avance ou déjà élus. Le PLQ a même ravi Laval-des-Rapides à Léo Bureau-Blouin (PQ), en plus de conquérir deux autres circonscriptions dans le 450 (La Prairie et Argenteuil).

À Montréal, le PLQ ne va vraisemblablement faire qu’un seul gain soit dans Crémazie. La candidate libérale, Marie Montpetit a battu Diane De Courcy, la ministre sortante de l’Immigration. Cela porterait à 21 sur 28 le nombre de circonscriptions libérales à Montréal. Au moment d’écrire ces lignes, la lutte se poursuivait dans Sainte-Marie-Saint-Jacques entre la candidate libérale Anna Klisko et la solidaire Manon Massé.

«Les électeurs ont compris qu’on vit dans un monde globalisé où l’économie ne passe pas après la Charte ou un référendum», a lancé Pierre Arcand, candidat réélu dans Mont-Royal.

La campagne de l’ancien ministre de la Santé sous Jean Charest a été marquée par la lente remontée de son parti dans les sondages. Malgré l’annonce d’anciens comptes de banque dans les paradis fiscaux et son amitié avec le présumé fraudeur Arthur Porter, M. Couillard a su profiter des faiblesses de ses adversaires,  notent plusieurs stratèges politiques.

Réactions:

  • La coalition du Train de l’Ouest s’est réjouie de l’élection du PLQ.
  • Le maire de Montréal, Denis Coderre, réagira mardi.
  • La FTQ appelle les élus à travailler ensemble pour améliorer le modèle québécois.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!