The Canadian Press Brian Dickson

TORONTO – Un homme de 32 ans a été reconnu coupable de meurtre prémédité, lundi, relativement à la mort d’une étudiante d’origine chinoise de l’Université York, après quatre heures de délibération des membres du jury.

L’avocat de Brian Dickson avait argué que son client n’avait pas l’intention de tuer Qian Liu dans son logement à l’extérieur du campus torontois il y a trois ans.

Il avait appelé à une condamnation pour homicide involontaire.

Qian Liu, 23 ans, clavardait par caméra web avec son ex-copain en Chine aux petites heures du 15 avril 2011, lorsque ce dernier a vu un homme faire irruption dans la chambre de la jeune femme avant de l’assommer.

En rendant son verdict, le jury n’était pas au fait de documents de pornographie détenus par l’accusé, des plaintes à son endroit relativement à des agressions contre d’autres femmes et de l’existence de publications en ligne «dérangeantes».

La sentence automatique dans un tel cas est la prison à perpétuité, avec possibilité de libération conditionnelle après 25 ans.

Les parents de la victime avaient fait le voyage de la Chine pour assister au procès.

L’ex-copain, Xian Meng, a témoigné qu’après avoir entendu deux plaintes étouffées, il n’avait plus rien entendu de la bouche de Qian Liu. Il a dit avoir entendu par la suite Dickson respirer bruyamment, et puis avoir vu l’homme nu devant l’écran de la caméra avant qu’il ne ferme l’ordinateur.

L’étudiante de l’Université York a été retrouvée morte, pratiquement nue, et le visage au sol. Des analyses du sperme de Dickson ont concordé avec de fortes probabilités aux traces trouvées sur les cuisses et l’aine de la victime.

Selon les experts entendus, la mort par asphyxie serait la cause la plus probable de la mort de la jeune femme.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!