Ryan Remiorz/La Presse canadienne Thomas Harding, Jean Demaitre, Richard Labrie

Chaque semaine, Influence Communication surveille et analyse pour Métro la couverture internationale du Québec dans 160 pays du monde et en 22 langues.

Lorsqu’une nouvelle con­cerne la tragédie de Lac-Mégantic, il faut s’attendre à ce qu’elle fasse le tour du monde.

Cette fois-ci, les accusations criminelles contre la MMA et trois de ses employés en service le soir de l’incident sont venues éclipser la plupart des nouvelles qui touchaient le Québec dans le monde cette semaine. Depuis 3 jours, c’est plus de 240 éléments de nouvelle concernant le dépôt des accusations pour négligence qui ont été produits dans le monde.

À ce rythme-là, la nouvelle pourrait atteindre plus de 500 éléments de nouvelle en une semaine. Ce nombre équivaudrait à environ 15% de la couverture totale du Québec dans la dernière semaine, nombre qui s’élève à 3 018 éléments de nouvelle du 7 au 14 mai.

Cet intérêt médiatique mondial n’est pas une surprise. Depuis les tragiques événements du 6 juillet 2013, c’est LA nouvelle qui a fait le plus parler du Québec à l’étranger en plus de 10 ans.

Dans les jours qui ont suivi la tragédie, les médias internationaux se sont particulièrement intéressés à la nouvelle. Chaque jour, pendant un mois, au moins un média international a traité de la tragédie. Près d’un an plus tard, c’est plus de 8900 éléments de nouvelle qui ont été produits sur le sujet.

Pendant ce temps, la nouvelle s’est classée première au Canada et deuxième au Québec dans les 24 heures suivant sa sortie. Elle a même fait la une de la plupart des journaux du pays, sauf au Québec, où quatre quotidiens n’ont pas mis la nouvelle en première page (Le Soleil, Le Quotidien, Le Droit, 24 Heures).

Top 5
Top 5 des pays qui ont le plus parlé de Lac-Mégantic depuis le jour de la tragédie, le 6 juillet 2013:

  • États-Unis
    61,18 %
  • France
    12,30 %
  • Grande-Bretagne
    6,73 %
  • Allemagne
    5,74 %
  • Suisse
    2,79 %

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!