Facebook Robert Aubin

MONTRÉAL – Le Nouveau Parti démocratique (NPD )n’a pas du tout l’intention de laisser les braises s’éteindre dans le dossier de l’assurance-emploi et pour y arriver, il entend emprunter la voie législative.

En entrevue à La Presse Canadienne dimanche après-midi, le député néo-démocrate de Trois-Rivières, Robert Aubin, a reconnu que la grogne soulevée par les modifications apportées successivement à ce programme par les libéraux et les conservateurs n’est plus à son apogée.

Il a expliqué qu’«il y a comme une petite embellie présentement parce qu’on est dans la période forte de l’employabilité dans les travaux saisonniers tant en région rurale qu’en milieu urbain».

M. Aubin, qui est le porte-parole de sa formation en matière d’assurance-emploi, s’est empressé de dire que malgré cette «accalmie», «les problématiques [liées aux changements au régime] demeurent pleines et entières».

Pour essayer de s’y attaquer, l’opposition officielle à Ottawa a pondu, dernièrement, un projet de loi dont l’objectif principal est d’«empêcher que les cotisations soient utilisées à d’autres fins qu’au versement de prestations».

Robert Aubin a précisé que c’est une façon de tenter de bloquer le passage aux «vieux partis»s’ils persistent à vouloir recourir à ces fonds «pour compenser leur gestion incompétente».

Il a admis qu’il serait surprenant que ses adversaires permettent l’adoption du projet de loi avant la tenue du prochain scrutin fédéral parce que ce n’est «vraiment pas dans leur optique».

Il a ajouté que s’il ne devait pas passer la rampe avant cette élection, «les gens sauront au moins à quelle enseigne on loge».

M. Aubin a soutenu que, dans l’éventualité où le NPD formait le prochain gouvernement, il effectuerait carrément une «révision complète» du programme d’assurance-emploi.

«Il y aurait tout un ménage à faire (car) il y a un détournement du régime qu’il faut faire cesser», a-t-il conclu.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!