Adrian Wyld Ted Menzies.

OTTAWA – Une organisation environnementale demande à la commissaire fédérale à l’éthique d’enquêter sur l’ancien ministre Ted Menzies en lien avec son nouvel emploi au sein d’une association qui représente les manufacturiers de pesticides.

Dans une lettre adressée à Mary Dawson, le Sierra Club souligne que M. Menzies est devenu directeur de Crop Life Canada presque immédiatement après avoir quitté la politique.

M. Menzies a été ministre d’État et secrétaire parlementaire au ministère des Finances. Crop Life était une entreprise enregistrée pour faire du lobbyisme auprès de ce ministère quand M. Menzies y travaillait et est toujours inscrite au ministère des Finances.

La loi fédérale sur le lobbyisme précise que les politiciens n’ont pas le droit d’utiliser des informations confidentielles obtenues durant leurs fonctions au gouvernement pour conseiller des clients ou des employeurs.

Duff Conacher, de l’organisation Démocratie en surveillance, souligne que même si M. Menzies ne s’adonne pas lui-même au lobbyisme, il pourrait conseiller son employeur à partir de ce qu’il a appris quand il travaillait au cabinet.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!