LAVAL, Qc – Les citoyens de Laval sont privés de certains des services des cols bleus de leur ville qui ont entamé une grève légale illimitée en tout début de journée, jeudi.

Il y a une semaine, la Commission des relations du travail a déclaré que l’avis de grève émis par le Syndicat des cols bleus de la ville de Laval respectait les exigences du Code du travail et que la grève était donc légale.

La Commission a aussi jugé suffisants les services essentiels prévus par le Syndicat lors du conflit afin que la santé et la sécurité de la population soit assurées durant la grève.

Pendant les horaires réguliers de travail, tous les syndiqués offriront leur prestation habituelle, sauf dans les neuf arénas de Laval. En dehors des horaires réguliers, il n’y aura pas de travail effectué sauf en cas de bris du réseau d’aqueduc ou d’égout ou des stations de pompage, de défectuosité d’une borne d’incendie ou lors d’un problème concernant la signalisation.

De plus, si une situation exceptionnelle et urgente non prévue mettant en cause la santé ou la sécurité des citoyens se produisait, le Syndicat s’engage à fournir le personnel nécessaire pour y faire face.

Le Syndicat des cols bleus de Laval représente environ 500 salariés qui sont sans convention collective depuis près de deux ans.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!