MONTRÉAL – Le gouvernement Harper soulignera sans fanfare le 30e anniversaire du rapatriement de la Constitution — en rappelant simplement l’événement dans quelques communiqués de presse.

Le ministre fédéral du Patrimoine, James Moore, a indiqué jeudi qu’il prévoyait commémorer la date du 17 avril en publiant un simple communiqué, à l’instar du ministère de la Justice.

Le cabinet du premier ministre ne prévoit pas non plus la tenue d’un événement spécial, a-t-on indiqué jeudi.

L’approche des conservateurs est très différente de celle du Parti libéral du Canada, qui organise la semaine prochaine à Toronto un rassemblement auquel l’ancien premier ministre Jean Chrétien doit participer.

La Constitution canadienne a été officiellement rapatriée de Londres par le gouvernement libéral de Pierre Elliott Trudeau le 17 avril 1982. M. Chrétien, qui était alors ministre de la Justice, avait participé de très près aux négociations fédérales-provinciales de 1981 qui ont mené l’année suivante au rapatriement de la Constitution, sans l’accord du Québec.

Aucun premier ministre du Québec n’a depuis accepté de signer le document fondamental de la fédération canadienne.

M. Moore a dit croire jeudi en l’idée même d’inclure dans la Constitution une Charte des droits et libertés, et de posséder une structure visant à protéger de l’État les citoyens canadiens.

Il a ajouté qu’il fera une autre déclaration suite à celle du député conservateur Michael Chong, qui a officiellement reconnu récemment en Chambre l’importance de la Constitution.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!