Collaboration spéciale Le camion de cuisine de rue Ô Sœurs Volantes

Les amateurs de bonne bouffe les connaissent bien: les camions-cantines, ou food trucks. Trois d’entre eux – Ô Sœurs Volantes, Gaufrabec et Pas d’cochon dans mon salon – se sont tournés vers la compagnie lavalloise Volts Énergies pour s’occuper de leur système d’énergie servant à cuire et préparer les aliments; des systèmes conçus pour réduire l’empreinte énergétique au maximum. Un plus pour la planète que les propriétaires de camions-cantines ne manquent pas de savourer.

Systèmes à l’huile de chauffage, à la biomasse, à l’énergie solaire, au mazout: Volts ne dédaigne aucune source d’énergie pour concevoir ses systèmes hybrides qui exploitent deux sources d’énergie, dont une renouvelable, permettant ainsi de réduire l’utilisation de carburants fossiles.

Sans compter que les génératrices au diesel conçues par la compagnie sont elles aussi améliorées grâce à des systèmes qui, plutôt que de laisser la chaleur se perdre, la transforment en énergie et augmentent ainsi l’efficacité de 85%. Le camion-cantine Ô Sœurs Volantes, équipé d’un système hybride avec panneaux solaires et génératrice, est un bon exemple de l’efficacité de ces systèmes.

«Nous avons réussi à diminuer par trois notre consommation d’essence pour la génératrice et donc nos émissions de GES», se réjouit Stéphanie Brousseau, l’une des propriétaires. La banque de batterie incluse dans le système permet à la petite cuisine de fonctionner huit heures sans génératrice par temps ensoleillé.

Bien que maintenant familier des camions-cantines, Volts Énergies compte surtout parmi ses clients des sites éloignés, dont des pourvoiries. Ces lieux hors du réseau d’hydro-électricité sont souvent alimentés par des systèmes au mazout, une alternative qui finit par coûter cher et qui pollue.

Des systèmes innovants comme ceux de Volts offrent une solution intéressante aux résidants des sites éloignés et permettent de faire des économies qui profitent au portefeuille et à la planète. On s’en souviendra au cours de notre prochaine visite à l’un des camions-cantines, tandis que le soleil ne chauffera pas que notre petite peau nue.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!