HALIFAX – La Cour d’appel de la Nouvelle-Écosse se penchera sur des changements apportés aux limites des circonscriptions électorales de la province, qui sont contestés par un groupe d’Acadiens.

La procureure générale de la province, Lena Metledge Diab, a demandé à la Cour de déterminer si l’abolition des circonscriptions de Claire, Argyle et Richmond enfreint la Charte canadienne des droits et libertés.

Une loi prévoyant l’abolition de ces comtés a été adoptée en 2012, après que la Commission des délimitations électorales eut formulé cette recommandation.

La Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse a toutefois contesté cette loi, car elle estime que les circonscriptions sont protégées par la Constitution pour assurer la représentation des Acadiens.

Le gouvernement néo-écossais n’avait pas accepté de renvoyer la loi devant la Cour d’appel à l’époque, ce qui avait poussé la fédération à se tourner vers les tribunaux.

Aucun membre de la fédération n’a pu commenter la nouvelle, vendredi.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!