CONSORT, Alta. – La Gendarmerie royale du Canada (GRC) enquête sur la mort de trois personnes tuées par balle, vendredi, près d’une petite communauté du centre-est de l’Alberta.

Selon la police, la population n’est pas à risque, aucun suspect n’est recherché et aucun policier n’a été blessé.

«On veut rassurer le public sur le fait que nous avons la situation bien en main et que nous ne recherchons personne à ce moment-ci», a déclaré la sergente Josée Valiquette.

Elle a précisé que les trois corps avaient été retrouvés dans plus d’une propriété rurale autour du village de Consort.

Mme Valiquette a expliqué que la police avait été appelée vers 3 h 30, vendredi matin, dans un domicile rural où deux hommes, âgés dans la quarantaine, ont été atteints par balle. L’un était mort et l’autre est décédé après avoir été emmené à l’hôpital.

À ce moment, les autorités ont appris qu’une femme avait été abattue par l’un des hommes, dans une autre résidence située dans la région.

Les trois personnes se connaissaient, a précisé la sergente Valiquette.

Selon une autre policière, Roberta McKale, d’autres personnes se trouvaient dans la maison où les deux hommes ont été touchés par balle. La police rassemble toujours des indices et tente d’établir un mobile.

«Il y a tant de rumeurs et de commentaires circulant sur les médias sociaux que cela crée de la confusion, a-t-elle dit. Nous avons été informés que les écoles ont effectivement été fermées et la GRC ne l’a pas recommandé. Ce n’était pas nécessaire. La communauté est complètement en sécurité.»

Le village de Consort, qui compte environ 700 habitants, est situé à 220 kilomètres à l’est de Red Deer, près de la frontière avec la Saskatchewan.

La chanteuse et compositrice k.d. lang, gagnante de plusieurs prix Grammy, a grandi dans la communauté. Elle a envoyé un message sur Twitter peu après la diffusion de la nouvelle sur les trois personnes abattues.

«Comme c’est triste. Je vais bien. Maman va bien. Mais mon coeur est lourd…. #consort».

Un porte-parole de k.d. lang a affirmé qu’elle voulait offrir son soutien à la population de sa ville d’origine.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!