Lockheed Martin / La Presse Canadienne Chasseur furtif F-35

OTTAWA – Douze députés fédéraux sont obligés de suspendre leur congé parlementaire jeudi. L’opposition a réussi à convoquer une réunion du comité des comptes publics afin que ce comité étudie le dossier de l’achat des F-35.

Le 3 avril dernier, un rapport du vérificateur général reprochait au gouvernement et au ministère de la Défense d’avoir sous-estimé de 10 milliards $ le prix de ces avions de combat, et de l’avoir fait en toute connaissance de cause.

Depuis, l’opposition réclame des comptes au gouvernement, les libéraux exigeant même le départ du premier ministre Stephen Harper et la démission du ministre de la Défense, Peter MacKay.

Néo-démocrates et libéraux ont donc uni leurs efforts pour forcer la tenue d’une réunion du comité des comptes publics. La procédure veut que quatre députés suffisent pour réclamer pareille réunion non prévue au calendrier. Mais lorsque la réunion débutera à 14h, il faudra l’accord des députés conservateurs, majoritaires au comité, pour qu’elle se poursuive.

Les néo-démocrates espèrent, entre autres, soumettre une liste de témoins qui devraient être entendus par le comité. Et selon Malcolm Allen, député néo-démocrate de Welland en Ontario, cela ne pouvait pas attendre le retour en Chambre, lundi.

«Nous devons avancer rapidement. C’est une affaire qui préoccupe au plus haut point les Canadiens», a-t-il dit au cours d’une entrevue téléphonique.

Quant au résultat tangible de l’exercice, compte tenu que le gouvernement contrôle le comité et qu’il pourrait mettre fin à la réunion dès les premières minutes, M. Welland a dit qu’il a l’intention, lui, d’accomplir du travail sérieux jeudi.

«Je suis là pour m’assurer que ce processus avance. C’est pour ça qu’on a rappelé tout le monde et c’est ce que j’ai l’intention de faire demain», disait-il mercredi, en route pour Ottawa.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus