MONTRÉAL – La Fédération des médecins spécialistes du Québec, un syndicat professionnel, vient de lancer sa fondation pour soutenir les aidants naturels.

L’annonce en a été faite lundi, à Montréal, par le président de la Fédération, le docteur Gaétan Barrette, aux côtés de Chloé Sainte-Marie, ancienne conjointe du défunt cinéaste Gilles Carle, qui se dévoue pour cette cause des aidants naturels depuis plusieurs années.

Cette fondation accordera de l’aide à des maisons de répit pour aidants naturels, comme la maison Gilles Carle, ou à des activités de répit, souvent organisées par des organismes sans but lucratif.

«Ce sont des gens qui travaillent dans l’ombre par amour de leur proche, qui y mettent leur temps, leurs sous. Mais, à un moment donné _ on ne le voit pas, mais pour des raisons qui sont évidentes _ ces gens-là ont à prendre une pause. Ces gens-là doivent avoir la possibilité de ‘prendre un break’. Arrive un moment donné où ces gens-là sont fatigués», a expliqué le docteur Barrette, qui a vécu personnellement cette situation.

«Ce ne sont jamais eux qui sont au micro; quelqu’un doit l’être à leur place. Si une ou des organisations peuvent leur donner un moment de soulagement pour qu’ils puissent continuer… Ces gens-là jouent un rôle qui est primordial et qui n’est pas nécessairement reconnu, qui est fait très bénévolement. Il n’y a pas de support, de répit. Et c’est l’objectif qui est poursuivi par la fondation», a-t-il rapporté.

La fondation recevra ultimement 1 million $ de la part de la Fédération des médecins spécialistes, qui se donne trois ou quatre années pour atteindre ce montant. Dès cette année, elle recevra 500 000 $. La somme sera puisée à même le budget annuel de la Fédération, alimenté par les cotisations syndicales des médecins spécialistes.

Le public est aussi invité à donner à cette fondation.

Chloé Sainte-Marie s’est dite touchée par ce geste du syndicat des médecins spécialistes, ajoutant que les besoins de répit et de repos sont énormes.

«J’ai été aidante pendant 17 ans, mais aidante un jour aidante toujours. Je n’ai pas cessé de l’être finalement, parce qu’après le départ de Gilles, on avait ce projet ensemble de créer la Maison Gilles-Carle pour donner du répit. Gilles était très conscient de la lourde tâche de l’aidant naturel dans notre couple et pour tous les aidants, en fait», a affirmé Mme Sainte-Marie.

«Je ne me suis pas tellement remise du départ de Gilles depuis deux ans. Je dirais que c’est pire maintenant qu’au moment de son départ. Je pense que quand l’aidé part, la solitude… c’est très difficile», a-t-elle témoigné.

Selon le Regroupement des aidants naturels du Québec, il y aurait 1,161 million aidants naturels, âgés en moyenne de 46 ans pour les femmes et de 44 ans pour les hommes. La très grande majorité des aidants naturels sont des femmes.

Les aidants naturels fourniraient environ cinq heures de soins et services par semaine. Un sur quatre débourserait plus de 300 $ par mois pour aider un malade chronique ou un proche ayant besoin d’aide, d’accompagnement.

La Fédération des médecins spécialistes représente 9000 membres.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!